Cameroun - Afrique abc@bloggers.cm

Les blogueurs édifiés aux enjeux du volontariat par France Volontaires

En prélude à la Journée internationale du volontariat, quelques blogueurs, membres de l’Association des Blogueurs du Cameroun, ont assisté à une présentation de l’ONG France Volontaires et l’Organisation des Nations Unies pour les Volontaires, sur l’état du volontariat au Cameroun et la présentation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD). Cela a eu lieu le 4 décembre 2017 à Yaoundé, veille de la Journée Internationale du Volontariat.

Les travaux ont débuté par les présentations et mots de bienvenue du staff en charge de l’organisation de cette rencontre avec les journalistes et les blogueurs. France Volontaires, le Programme des Nations Unies pour les Volontaires, le Programme National de Volontariat et un volontaire, sont ceux qui ont eu la charge de nous entretenir.

Le volontariat, un mode de vie

On naît volontaire ou on le devient ? Cela dépend des circonstances. Dans les échanges avec le PNV (Programme National de Volontariat) représenté par M. Nteme, notre premier intervenant, il a été question de déballer toute la stratégie que le gouvernement camerounais compte mettre en œuvre pour déployer les volontaires à travers les 10 régions du Cameroun. D’une manière générale, ce sont près de 1000 volontaires ciblés et le PNV a vu le jour en 2017. Les volontaires interviendront dans divers domaines pour aider le gouvernement à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). Le gouvernement n’a pas assez d’argent et avec l’aide de ses partenaires, il a prévu une allocation à la hauteur ou moins du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), pour permettre à ces derniers de se déployer. Pour le PVNU (Programme des Nations Unies pour les Volontaires), Mme Tambadou Fatim a présenté les actions des volontaires, l’adoption par les Nations Unies de ce programme, les indicateurs ODD qui concernent le Cameroun (46 au total), la règle d’or du volontariat « Leave No One Behind » et aussi son partage d’expérience en tant que coordonnatrice au Cameroun. Le dernier échange a concerné le témoignage d’une volontaire. Elle est responsable de l’association Jeunes en Action pour le Développement Durable (JADD).

« Quand vous faites quelque chose, faites le bien »

C’est du moins la quintessence du message de cette volontaire, qui a rejoint le domaine sans savoir qu’elle le faisait. Elle a été juste sensible à la situation des personnes vulnérables et pauvres qu’elle a côtoyées lors d’une mission dans une localité enclavée. « C’est une chance d’être à Yaoundé pour nous, parce que vous ne pouvez pas imaginer la souffrance des personnes dans des régions retirées ». Elle est désormais engagée dans diverses batailles pour le bien-être des populations, avec des moyens limités et des aides qui arrivent parfois. Elle s’est fixée pour objectif d’autonomiser deux personnes chaque année et bientôt une bande dessinée sur les ODD sera disponible pour sensibiliser le plus jeune public par le dessin.

Les groupes de réflexion

Les 17 journalistes et blogueurs que nous étions, ont formé 3 groupes de réflexions. Les propositions visaient à faire décoller le mouvement de volontariat au Cameroun, mais aussi la compréhension des ODD d’une manière adaptée au contexte du Cameroun. 30 minutes ont suffi pour que les groupes fassent une restitution de leurs travaux et les votes se sont faits individuellement avec des Post-it.

Le mot de clôture et la lecture du rapport de l’atelier sont venus conclure la session.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *